Bilan du GP de Douarnenez - Diam24 VIVACAR

Vivacar Diam24 GP Douarnenez

Douarnenez s’inscrivait pour nous dans un cycle de 3 régates (Eurocat, Douarnenez, Brest) qui constitue un entraînement assez proche de ce que l’on va vivre sur le Tour de France.

Après notre victoire à l’Eurocat, nous avions donc rendez-vous avec 25 équipages à Douarnenez. Tous les équipages pouvant prétendre au podium du prochain Tour de France étaient présents à l’exception de 2 équipes (Trésor de Tahiti et Team Ixio). Nous arrivons à Douarnenez avec des certitudes (notre vitesse, la qualité de nos manoeuvres et notre polyvalence) et des axes de travail (nos départs en stadium et notre navigation sur les côtiers).

1ère journée : 2 premières manches parfaites… 2 bons départs et une navigation maîtrisée nous permettent de gagner les 2 premières manches de notre poule. Le troisième départ est complètement raté et nous faisons notre plus mauvaise manche de la régate avec une 11ème place. Le quatrième départ est correct et nous terminons 6ème de la manche. Nous réussissons à remettre les choses en place sur la dernière manche et gagnons cette dernière. A la fin de la journée, le bilan est positif avec 3 victoires de manches mais nous ressentons une grosse frustration d’être passés à côté de cette troisième manche qui va nous laisser des regrets toute la régate (toutes les manches comptent…). Nous sommes 5ème au classement général avec déjà 13 points de retard sur les leaders Beijaflore.

2ème journée : 3 stadium et un côtier. Sur notre lancée de la veille, nous continuons à prendre de très bons départs qui nous facilitent le cours des manches. Nous nous classons 1, 2 et 2 quand Beijaflore fait 7,5 et 1er. Nous reprenons quelques points… Le côtier sera court dans des conditions assez faible avec une bouée au vent sous les falaises de la presqu’ile de Crozon où le vent jouera avec nos nerfs, nous faisant passés de potentiellement 2ème à 11ème au passage de la marque. Avec une bonne décision stratégique et une vitesse supérieure, nous réussissons à revenir sur la tête de la flotte et arracher la 3ème place sur la ligne d’arrivée. Une journée quasi parfaite où on n’a pas grand chose à se reprocher. Nous sommes 3ème au général avec 6 points de retard sur Beijaflore, 4 points sur Lorina-Golfe du Morbihan et 8 points d’avance sur Oman Sail.

3ème journée : place à la finale. Nous courrons avec les 12 premiers bateaux du classement. En confrontation directe et avec les meilleurs équipages tout peut aller très vite. Nous décidons de faire en sorte qu’à la fin de la journée nous n’ayons pas de regrets. A l’attaque dès le premier départ, nous maîtrisons la manche de bout en bout, tandis que Lorina lutte en milieu de flotte et Beijaflore réussit à contenir ses poursuivants pour terminer 2ème. La deuxième manche est la copie conforme de la première. Nous gagnons la manche tandis que Beijaflore fait 2ème. Nous sommes à ce moment 2ème au général avec 3 points de retard sur les leaders et 7 d’avance sur les 3ème Lorina. Nous abordons la dernière manche avec le couteau entre les dents bien conscients que nous avons mis une grosse pression sur Beijaflore. Malheureusement, nous volons le départ avec Lorina et ne pouvons pas jouer la gagne jusqu’au bout. Qu’importe le résultat final, nous sommes vraiment satisfaits de notre prestation et avons énormément progressé sur nos points faibles et encore perfectionné nos points forts. Nous sommes le bateau qui gagnons le plus de manches et avons marqué les esprits de nos concurrents. C’est amusant mais on sent que les regards que portent les adversaires sur nous ont changés.

Place maintenant à la dernière étape de notre « Tour de Bretagne » avec le GP de l’Ecole Navale au Moulin Blanc dès jeudi 9 mai.

Revenir