Le team Vivacar s’entraine au YCCarnac

Team Vivacar - Oman

Après avoir brillamment participé au Spi Ouest-France, le team Vivacar continue sa préparation physique au Yacht Club de Carnac en vue de sa prochaine compétition l’Eurocat.

L’équipage de Diam 24 Vivacar a été créé il y a deux ans, par Daniel Souben, 3 victoires sur le Tour de France à la Voile à son actif. Il est composé de : Matthieu Souben : Barreur, Frédéric Moreau : Régleur Tacticien, Didier Le Vourch : Embraqueur*, Malo Bessec : Embraqueur 2 et Christian Vaudelin : Préparateur. Il vient s’entrainer régulièrement au Yacht Club de Carnac où il profite des équipements sportifs à disposition : Ballons, ergomètres, sacs à eau, tapis… avec une vue imprenable sur la mer.

La préparation

Les membres d’équipage s’entrainent 2 à 3 fois au YCCarnac et font en moyenne 3 à 5 séances sportives par semaine. A cela s’ajoute les séances de navigation indispensables pour être au top. « Les entrainements physiques sont très importants pour nous » raconte Frédéric, « Sans cela nous serions très vite fatigués et moins performants pendant les régates, car les formats de courses sont très exigeants et nous demandent beaucoup de dépense d’énergie ».

A bord du Diam 24

Le Diam 24 est l’un des plus gros trimarans de voile légère. Aux commandes il est assez simple à faire marcher mais demande beaucoup de finesse pour atteindre la performance. Sa monotypie fait qu’en régate ce seront les qualités de l’équipage qui feront toute la différence. En action, il est très spectaculaire et assure le show pour le public sur la plage confient Frédéric et Malo.

L’équipage en course est composé de trois membres polyvalents. Il évolue en fonction des compétences et des spécialités de chacun, mais aussi des types de parcours rencontrés : stadium devant les plages ou longue distance.

L’objectif cette année est de participer à plusieurs évènements comme le Spi Ouest-France, le Grand Prix de Pornichet, l’Eurocat, le Grand Prix de l’École Navale, le Tour de France à la voile … et de rentrer dans le top 5. Ils auront à affronter les favoris tels que les teams Lorina et Beijaflore tout en gardant un œil sur le reste de la flotte, qui peut se montrer redoutable.

Cette série est assez jeune dans le monde de la voile. Né en France, le Diam 24 commence à s’exporter dans le monde et l’on trouve maintenant des bateaux originaires de Suisse, du Portugal ou d’Oman.

* Équipier qui s’occupe des voiles d’avant.

Compte rendu du Spi Ouest par Fred Moreau.

Lors de la semaine précédente, nous avons récupéré Malo BESSEC dans l'équipe. Il a passé l'hiver dans l'hémisphère sud pour raisons professionnelles et nous rejoint pour la saison. Lors des entraînements, nous l'avons intégré pour qu'il commence à reprendre des repères.

La configuration d'équipage pour la régate devrait être celle qui avait navigué tout l'hiver (notamment au Tour d'Oman avec une belle 4ème place) mais malheureusement Didier s'est blessé lors du dernier entraînement. Nous avons donc navigué lors du Spi Ouest avec une configuration d'équipage que nous n'avions pas eu depuis le Tour de France l'été dernier.

C'est donc avec peu d'automatismes que nous avons débuté la régate.

Après une première manche prometteuse de 4ème, nous avons pêché sur des points clés dus à notre manque de navigation ensemble. Nous terminons la journée à une décevante 16ème place après des manches de 10, OCS et 15.

La force de notre équipage cette année est d'avoir des individualités fortes techniquement et polyvalentes. L'équipage est soudé et capable de faire son auto-critique.

Nous avons pu ainsi repartir sur de meilleures bases la seconde journée dans des conditions vraiment musclées (22 nœuds établis avec des rafales à plus de 30 nœuds) avec 3 belles manches de 7, 5 et 5.

A chaque fois, nous avons su dégager les points à améliorer et capitaliser sur nos points forts. Nous avons encore progressé la troisième journée avec des manches de 4, 3 et 4 pour se hisser à la 5ème place du classement général avant la dernière journée. Nous avions alors 15 points de retard sur le 4ème et seulement 2 points d'avance sur le 6ème.

Sans nous préoccuper trop du classement général, nous avions à cœur de continuer et hausser notre niveau de jeu pour continuer dans cette spirale positive.

Nous gagnons la première manche en la maîtrisant de bout en bout et nous classons 4 et 6 des deux dernières manches.

Satisfaits de la copie rendue, nous apprenons à terre que nous décrochons la 4ème place au général à égalité de points du 5ème mais avec une meilleure manche que lui.

Le bilan de la régate est positif. Notre objectif initial était de terminer dans le Top 5 et de jouer avec les premiers. Sur le plan comptable, le contrat est rempli et sur la manière, à part la première journée difficile, nous sommes dans le rythme des meilleurs malgré une configuration d'équipage en rodage.

De bons augures pour la suite de la saison qui va enchaîner avec le GP de Pornichet dans une dizaine de jours.

Le palmarès de l’équipage

Matthieu Souben : Barreur
Champion d’Europe de Hobie Cat 16 en 2000
Equipe France jeune de Tornado en 2004- 2008
Co-Skipper du Multi 50 Prince de Bretagne Transat Jacques Vabre 2011
Chef de quart et barreur Maxi Prince de Bretagne 2013
6° au Tour de France à la voile 2015
Spécialiste du Multicoque

Frédéric Moreau : Régleur Tacticien
1° Tour de France à la voile 2015
1° du championnat D35 sur Spindrift en 2016
Spécialiste du Multicoque : F18, D35, Diam, GC32

Didier Le Vourch : Embraqueur
6° au tour de France à la voile 2015
Double casquette : navigant- préparateur

Malo Bessec : Embraqueur 2
1° au Tour de France 2012, 2013
6° au Tour de France 2016
1° du championnat D35 sur Spindrift en 2016

Christian Vaudelin : Préparateur
Préparateur Tour de France 2016
Préparateur du D35 Team Swisscom 2016 et 2017.
Préparateur du GC32 Norauto 2016

Revenir